Les comptes de la crypte : ma visite à la clinique

(Bien entendu le titre est exagéré !)

Alors voilà, dernière ligne droite je suis à mon 9ème mois de grossesse et je ne sais toujours pas où est-ce que je vais accoucher.

Ici en Tunisie « la procédure d’accouchement » n’est pas pareille qu’en France. Voilà un peu comment ça se passe : On a une visite mensuelle chez le gynéco et on ne voit pas de sage-femme (sauf s’il y a des complications et que tu te retrouves à la clinique ou à l’hôpital). Puis le médecin te donne une liste de 3 cliniques là où il pratique ses accouchements et tu en choisis un selon ton budget, la distance de chez toi, la réputation… Il te livre une « lettre d’accouchement » et comme le principe du Kinder Surprise, le jour J tu te présentes à la clinique de ton choix et tu ne sais pas sur qui ni quoi tomber…

Tout bêtement, j’ai fait le choix de la clinique la plus chère et la plus proche de chez moi (10 minutes en voiture). Elle se situe dans un quartier huppé et les tarifs sont largement supérieurs aux autres cliniques… donc pour moi c’était la bonne !

Je fais tout de même quelques recherches sur le net, je retrouve seulement 3 avis mais qui dataient de 4 ou 5 ans et aucun de mes proches ne connait les services de cette clinique.

Mon chéri ne savant pas où se trouve la fameuse clinique a commencé à me stresser ces derniers jours (et heureusement d’ailleurs), on a donc décidé d’y aller et de faire par la suite notre marche quotidienne aux alentours.

Arrivés devant la porte « BIG SURPRISE » !
C’était archi plein (oui devant la porte) et puis tout le monde ici sait que nos voisins en Lybie font tous leurs soins médicaux en Tunisie, mais c’est devenu pire après nos « révolutions »…

Alors voilà, il y avait du monde avec des valises assis sur les escaliers, ça sentait la forte odeur de l’hôpital à l’extérieur, c’était sombre, je ne sais pas mais j’ai pas du tout aimé et j’ai tout de suite paniqué ! Il est hors de question que j’accouche ici ! Je ne voulais même pas entrer pour voir de l’intérieur !

Au début je ne voulais rien dire à mon mari j’attendais de me calmer… même en marchant je ne faisais pas trop attention à ce qu’il me racontait j’avais une seule obsession : courir et crier !!!

Arrivée chez nous, j’appelle ma mère affolée, elle me calme en me disant qu’il reste 2 autres cliniques et que personne ne m’oblige à accoucher dans cet établissement.  Je fais encore des recherches sur le net et là je tombe sur des témoignages pas rassurants du tout !
J’en parle bien évidemment à mon chéri qui partage un peu mon avis et rigole de ma réaction 😀

J’ai passé une nuit blanche en me disant que je ne DOIS PAS accoucher ce soir car je ne sais pas encore où sont les 2 autres cliniques et que si jamais ça arrivait je serai obligée d’aller à cette clinique de l’épouvante (j’en ris maintenant).

Ce matin, en partant au travail, mon mari me dit « reste tranquille, sinon je te ramène à ta clinique préférée ! »
v8fve9xu

 Voilà comment je voyais cette clinique!

Advertisements

11 thoughts on “Les comptes de la crypte : ma visite à la clinique

  1. Brrr effectivement cela ne donne pas du tout envie… Et je te comprends pour accoucher on a envie d’un endroit où l’on se sent bien. Pour ma part j’ai rendez vous mercredi pour l’inscription en maternité que j’ai choisi. Elle est à 1h de route ! (Sauf si on déménage entre deux, on sera plus près). J’espère que les autres te conviendront mieux.

    • Merci Krys 🙂
      Une heure de route c’est un peu loin mais bon si tu l’as choisie c’est que ça doit être une bonne maternité 🙂
      Aujourd’hui je visite une autre clinique je croise les doigts!

      • En fait ici les structures sont très hypermedicalisations… et là mater où j ai accouché pour ma fille, c est aussi l hôpital où ma mère est décédée. Et ça ne m enchante guère d’y retourner. ..

      • Salut 🙂
        Finalement j’en ai discuté avec mon médecin et il m’a conseillé une clinique où il pense que les sages-femmes sont plus compétentes et où il trouve qu’il y a les meilleures conditions pour accoucher. Je suis allée la voir et cette fois c’est bon elle est propre fraîchement peinte colorée,… donc psychologiquement je me suis faite à l’idée d’accoucher là-bas. Maintenant il me reste plus qu’attendre 🙂

  2. Slt , alors comme sa tu vis en Tunisie, moi je suis algérienne et je vis a Alger, ici les cliniques sont très chères et les hôpitaux sont toujours bondés et dégoutants et infectes la ou j’ai accouché de mon premier il y avait deux a trois femmes sur le meme lit, y’avait du liquide amiotique partout ou je mettais les pieds et sa c’est sans parler des cafards qui couraient partout sur le lit avec moi, pas de péridural pas de préparation a l’accouchement pas de suivi rien, que des gygy qui te font faire des tas d’analyses chaques moi qui coutent la peau des Fès*** bref pardonne mon langage mais nous vivons dans des pays sous développés , et tu sais pas le pire ici en algerie si t’accouche dans une clinique privée c’est la césarienne assurée.
    Je ne veux pas te faire peure ma jolie attend toi peut être au pire. Moi je n’ai pas du peur la première fois, si je te raconte mon accouchement tu serai probablement choquée. Il te faut juste du courage beaucoup et de la confiance en toi.
    Bisou si t’as des questions a me poser n’hésite pas je suis la a ton écoute.

    • Haaa enchantée 🙂
      On est un peu dans la même galère alors :p
      En ce qui concerne les hôpitaux je n’y pense même pas, les cliniques sont trop bien ici c’est juste qu’avec nos voisins en Libye elles deviennent TROP pleines et parfois inaccessibles financièrement.
      Mon gygy est trop bien il m’avait opéré alors que j’étais plus jeune et je lui fais complètement confiance. Il n’est pas du genre à vouloir se faire de l’argent sur le dos de ses patientes donc ça va je suis tranquille 🙂 . Il veut à tout prix éviter la césarienne (contrairement à certains médecins pour qui c’est plus facile, ça rapporte plus et c’est surtout plus rapide!).
      Je suis confiante inchalah tout se passera bien (la positive attitude 🙂 )

  3. Salam à toi!
    Je découvre ton blog, via celui de DZ…
    J’ai vécu à Sfax et mon fils aîné y est né.
    Je peux te dire que cette expérience m’a forgé pour l’avenir et que les deux autre naissances qui ont suivi n’ont pas eu du tout la même saveur.
    En Tunisie ( et dans les autres pays du Maghreb me semble-t’il…) il n’y a STRICTEMENT AUCUNE considération de la femme qui accouche, sois en sûre, malheureusement…

    Depuis, mon combat pour une naissance respectée, respectueuse, humaine, ne cesse jamais. En Tunisie, je ne suis pas comprise. Je suis une hurluberlue… Une femme qui accouche souffre, donc ce n’est pas grave qu’elle n’a pas de soutien, qu’on pratique des gestes humiliants sur elle, qu’on lui fasse des césariennes à la va comme je te pousse (la norme d’accouchement en tunisie…).
    Bref.
    Mais je continuerai mon combat, mon information.

    Situ veux on peut communiquer par mail, je suis aussi animatrice bénévole dans une association de soutien à l’allaitement, et je connais deux trois petits trucs qui pourraient t’apaiser peu importe l’endroit où tu accouches… Même sur la lune! Lol

    Bref, n’hésite pas si tu as besoin… Tu as mon mail.

    Ila Lika ma sœur.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s