Des esclaves sous l’étiquette de « bonnes couchantes »

Peu après mon accouchement j’ai rejoint un groupe sur Facebook dédié aux jeunes mamans, on y parle de bébés, astuces de grand-mères, bonnes adresses, etc.
Je l’ai trouvé super intéressant jusqu’au jour où un sujet m’a spécialement choqué, pire encore les réactions sur les sujets m’ont laissé très perplexe !
Il s’agit du fléau de l’esclavagisme (parfois mixée avec le racisme… j’y reviendrai) caché sous le nom de « bonne couchante » qui se répand de plus en plus en Tunisie, un pays pourtant musulman et qui a fait une révolution au nom de la dignité !
Je suis maintenant maman et je peux  parfaitement comprendre qu’on ait besoin d’une aide-ménagère ou d’une nounou mais pas d’une inconnue qu’on fait vivre sous notre toit, qui partage notre quotidien et intimité et qui est en plus mal traitée. Quand je dis mal traitée je ne parle pas  forcément de violence physique, mais rien que de lire sur ce groupe certaines mamans parler de leurs « bonnes » ça me donne envie de vomir !
Elles ne mangent pas à table, pour elles c’est les restes (et c’est normal), elles n’ont pas le droit de porter des vêtements de marque ni s’occuper de leurs apparences (bah oui elles se prennent pour qui ?!), pas de congé, etc.

Venons maintenant au racisme. Certaines font venir des « bonnes » du Sénégal ou du Mali (elles les appellent des « bonnes africaines » comme si la Tunisie faisait partie de l’Amérique !!!) et là c’est un festival de commentaires choquants : elles sentent fort ! Elles sont menteuses ! Aguicheuses ! Elles ont le SIDA… (et je garde le pire pour moi).

Un jour une maman s’est révoltée en disant aux autres qu’il s’agit d’êtres humains dont elles parlent et qu’elle est choquée par certaines réflexions… Elle a eu le droit à des propos très déplacées  et gare à celles qui viennent la soutenir !

Au final je trouve ce phénomène révoltant dans un pays qui a aboli officiellement l’esclavagisme depuis un bail et encore plus indignant car certaines personnes justifient et défendent ces pratiques esclavagistes. Rien que la semaine dernière, on a assassiné « une bonne » de 12 ans (assassinée par sa maitresse qui a découvert que son mari abusait d’elle).

Advertisements

4 thoughts on “Des esclaves sous l’étiquette de « bonnes couchantes »

  1. Un article qui interpelle. Au Maroc, on n’a pas ce phénomène de “bonnes africaines” (comme tu dis, comme si le Maghreb n’était pas Afrique !!!), mais le racisme à l’égard des subsahariens est bien présent aussi. J’en ai été témoin plusieurs fois, notamment lors de mes démarches administratives pour faire ma carte de séjour. Des chiens ! Voilà comment les fonctionnaires traitaient les étudiants étrangers venus faire leurs papiers. Pour un pays qui n’a que l’Islam à la bouche, c’est triste à pleurer 😦

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s