Je suis une maman… donc j’encaisse

Comment encaisser ou prendre des remarques du genre :

« Son pantalon n’est pas un peu serré ? » d’une personne qui n’a JAMAIS acheter un habit pour ta fille

« Tu devrais lui rajouter un gilet » d’une personne qui ne sera pas là lorsqu’elle va suer et attraper froid et qui se contentera peut-être (ou pas) de donner un coup de fil après la visite au pédiatre.

« Arrête de lui couper la frange » d’une personne qui la voit une fois par mois et qui n’a aucune idée de notre galère quotidienne avec les cheveux qui tombent sur le visage

« Encore un biscuit ça ne lui fera pas de mal » d’une personne qui ose donner un biscuit chimique au chocolat à un petit bébé ! Et qui te juge en pensant que tu le prive et qu’il crève la dalle !

Dommage que la plupart de ces gens sont d’un certain âge… ils ont déjà « élevé » leurs enfants y’a des années, je ne peux plus me mettre à faire comme eux… Je ne trouve aucun moyen pour qu’ils sachent combien c’est déplacé et désagréable pour une maman d’entendre ce genre de remarques à tort et à travers !

Des esclaves sous l’étiquette de « bonnes couchantes »

Peu après mon accouchement j’ai rejoint un groupe sur Facebook dédié aux jeunes mamans, on y parle de bébés, astuces de grand-mères, bonnes adresses, etc.
Je l’ai trouvé super intéressant jusqu’au jour où un sujet m’a spécialement choqué, pire encore les réactions sur les sujets m’ont laissé très perplexe !
Il s’agit du fléau de l’esclavagisme (parfois mixée avec le racisme… j’y reviendrai) caché sous le nom de « bonne couchante » qui se répand de plus en plus en Tunisie, un pays pourtant musulman et qui a fait une révolution au nom de la dignité !
Continue reading